Blog

Une nouvelle phase pour le RAO

L’organe suprême du Réseau Afrique de l’Ouest pour la protection des enfants, RAO est  la réunion du comité de pilotage (Copil). Cette rencontre regroupe la commission des Affaires Sociales et Genre de la CEDEAO, les directeurs pays de la protection de l’enfance et les partenaires nationaux de la société civile. Elle donne les orientations stratégiques du Réseau et évalue leur mise en œuvre ; depuis 2016, les états font au cours de cette rencontre annuelle, l’évaluation par les pairs de la situation de la prise en charge de la problématique des enfants en mobilité et jeunes migrants dans les 16 pays membres

En dehors de cette instance, les coordinations se retrouvent une fois l’an pour faire le bilan de la mise en œuvre des  décisions du Copil, l’évaluation des performances et le bilan de la collaboration entre elles et avec les organes de soutien que sont le SSI –AO et le SSI Suisse

Après presque quinze(15) ans d’existence, sa reconnaissance par la CEDEAO en 2015 comme un mécanisme viable de protection et de prise en charge transnationale des enfants, le Réseau entre en 2017 dans une nouvelle phase qui amène à une évolution et à un renforcement des différents rôles et responsabilités des acteurs

  • Sur le plan opérationnel, le partenariat dans les pays sera élargi à plusieurs acteurs de la société civile et de l’état. Ainsi, des points focaux étatiques nationaux sont désignés pour une participation active et technique dans la gestion de la problématique des enfants en mobilité et jeunes migrants. Egalement le Mouvement Africain des Enfants et Jeunes Travailleurs (MAEJT) va jouer une plus grande partition dans la prise en charge des enfants en mobilité et jeunes migrants au niveau national et régional, tout comme d’autres organisations nationales de protection des droits des enfants, pour une couverture maximale de chaque pays. En plus le Réseau s’ouvre également vers le Maghreb qui est actuellement l’une des plus grandes routes de mobilité et de migration vers d’autres cieux
  • Sur le plan stratégique, la CEDEAO a pris un rôle plus clair et est maintenant garant du Réseau qui est reconnu comme son réseau de référence, les standards de prise en charge des enfants élaborés par le réseau sont désormais les « Procédures de prise en charge et Standards de la CEDEAO pour la protection et la réintégration des enfants vulnérables en mobilité et jeunes migrants», officiellement lancés par l’institution régionale en Novembre 2016 lors du Copil d’Abidjan. De plus, un accord a été signé avec SSI-AO et SSI-Suisse pour la gestion du RAO accompagné d’un plan d’actions conjoint
  • Dans la gouvernance, la structure SSI-AO va prendre désormais plus de responsabilités aussi bien dans la gestion financière que sur les différents autres aspects relatifs au suivi et évaluation, et sur l’accompagnement technique du Réseau

Ces améliorations visent le renforcement de la qualité dans la prise en charge fournie aux enfants et jeunes migrants, mais aussi et surtout la solidification de l’ancrage stratégique, technique et la pérennisation du mécanisme RAO

 

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.

Related Posts