Blog

Guinée Bissau: non à l’incarcération des enfants talibés !!!!!

Lors d’un déplacement à l’intérieur du pays le samedi 06 juillet 2017 le Premier Ministre (PM) de la Guinée-Bissau, monsieur Umaro Sissoco Embaló  a fait une déclaration, en créole, à la radio comme quoi il a donné l’ordre à son Ministre d’intérieur d’incarcérer tous les enfants talibés mendiants dans les rues en Guinée-Bissau et de les envoyer vers les îles de Bolama. « Je suis musulman et peul et sais que cette pratique n’est pas recommandée dans l’Islam. C’est une honte que les parents envoient leurs fils mendier dans les rues au nom de l’enseignement de l’Islam. Les parents qui n’ont pas de moyens doivent remettre leurs enfants à l’Etat» a déclaré le PM.
La coordination RAO en guinée Bissau, Associaçao dos Amigos da Criança, AMIC a réagi  à ces déclarations au niveau de la presse nationale et internationale , notamment RDP Afrique, Agence de presse Portugaise – Lusa, Deutsche Welle et la Voix de l’Amérique, en condamnant l’ordre de détention des enfants donné par le Premier Ministre Bissau-guinéen. Car, « cet ordre du PM viole non seulement le dispositif national de protection de l’enfant, mais aussi les instruments internationaux engagés par l’Etat de la Guinée-Bissau, notamment la CDE, la Charte Africaine sur les Droits et Bien-être de l’Enfant et le manuel de la CEDEAO qui répond aux besoins de protection des droits des enfants vulnérables en mobilité  » a déclaré Laudolino Medina, Coordinateur RAO-Guinée Bissau.
AMIC fait partie de la Commission Nationale des Droits Humains en Guinée-Bissau qui a tenu une réunion urgente et produit un communiqué de Presse déplorant cet ordre de détention des enfants donné par le PM de la Guinée-Bissau. La Commission des Droits Humains a invité le PM à instruire son Ministre de la Femme et Solidarité Sociale à travailler avec les partenaires et organisations des Droits Humains pour trouver des réponses et solutions adéquates et durables à cette problématique.

Télécharger le communiquer en creole ici Comunicado de imprensa CNDH

 

 

 

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.

Related Posts